Archives 2018

Mercredi 23 mai

Les voilà enfin !
Peut-être pas pour longtemps, Nadine et Yolande exigent un droit de regard sur le texte mais surtout sur les photos. Pour le moment, elles sont encore endormies !!
En tout cas, Fabrice les a trouvées bien jolies et complémentaires.
Je confirme. Elles sont aussi bonnes cuisinières et toujours joviales. Nadine à la friteuse et Yolande au-dessus des casseroles nous ont régalés hier soir avec les fameux boulets de Liège. Elles avaient pourtant avalé des kilomètres dans la journée.
Elles ont traversé le bois Lagrange pour arriver à Flabeuville. Elles ont ensuite rejoint Villers-Le-Rond puis Charency.
Chapeau les copines !
Promenade touristique aujourd'hui pour nous toutes après le départ de Catherine et Francis, un couple bien sympathique de Strasbourg qui poursuit sa route vers Dinant et le parc zoologique Pairi Daiza à Brugelette.
Nous n'irons pas si loin !

Mardi 22 mai

Les copines sont bien arrivées, les vacances commencent !
Enfin pas tout à fait. Pas facile de gérer la table d'hôtes avec un Musulman et une végétarienne à nourrir !
Je ne suis pas très douée dans le domaine culinaire dès que je dois modifier mes habitudes.
Pas de panique, ce soir ce sont les copines qui cuisinent. Demain nous sommes invitées à nous mettre à table à l'extérieur, vendredi nous partons en vadrouille dans les Ardennes en clôturant la journée avec Eric Frasiak en concert à Sedan.
Et on profitera dimanche de la marche gourmande d'Epiez-sur-Chiers.
Pas de photo pour vous présenter les copines ce matin. La famille Guillaume sur le premier cliché a rempli la maison ce week-end avec 5 enfants vraiment charmants. Ernest, l'aîné, m'a appris qu'il y avait de l'obsidienne noire (elle dissout les colères et apporte une grande force vitale, ça tombe bien non !) et de la pouzzolane parmi les graviers devant la maison.

Lundi 21 mai

Que serais-je sans vous mes amies éternelles
Que serais-je sans Geogeo et la petite Danièle
Qu'une femme fatiguée par les longs bavardages
Et les scènes de ménage qui n'en finiraient pas
Je m'arrête là avant que ma bafouille ne devienne imbuvable...
N'empêche, malgré l'afflux d'hôtes, nous avons trouvé le temps d'aller marcher à Villécloye et nous sommes même allées nous régaler d'une douceur sucrée à Virton. La gentillesse des occupants de l'An 12 y est aussi pour quelque chose !
Et ce n'est pas fini. Cette semaine, j'accueille deux autres copines qui m'assurent plusieurs jours de vacances et de rigolade. Je n'en dis pas plus, je les laisse déjà arriver ...

Samedi 19 mai

Francis et Marie-Jo ont atteint leurs objectifs ! Ils étaient venus à l'An 12 pour visiter Stenay, Montmédy, Avioth, Orval, Arlon, Ettebruck et Diekirch sur plusieurs jours, ils repartent ravis ce matin.
La maison se remplit aussitôt avec un évènement familial, avec aussi Isabelle et sa tante Raymonde, double quadragénaire qui est capable de passer par dessus les grilles pour entrer quand le portail est fermé .. Mine et Guido arrivent en vélo.
Je dois admettre mes faiblesses. J'ai bien su démonter un WC et le porter à la déchetterie. J'ai su choisir son successeur mais je ne serais jamais arrivée à le poser sans l'aide de Yves. Je crois bien qu'il va dorénavant éviter de descendre la rue Coquibut autrement qu'en voiture, je suis souvent en train de commencer quelque chose que je suis incapable de mener à bien !!

Vendredi 18 mai

Il ne se passe pratiquement rien dans les communes du Longuyonnais.
Rien d'étonnant à cela, les élus sont incapables de regarder dans la même direction et ne se retrouvent que pour se chamailler au sein de la Communauté de Communes. Leur obstination empêche toute initiative et toute communication.
J'ai encore pu le constater avec l'excellent spectacle proposé aux enfants de l'école de Saint Jean les Longuyon. Une seule représentation a eu lieu sur tout le territoire alors que chaque école aurait pu en bénéficier si les informations avaient été diffusées convenablement.
Francis m'apporte heureusement la preuve que des maires peuvent travailler dans le même sens. C'est le cas chez lui avec la Communauté de Communes du Saulnois qui compte pourtant pas moins de 123 communes !!

Mercredi 16 mai

Je viens d'acquérir un joli broc de toilette avec le bassin et le porte-savon, non pas sur une brocante mais chez une connaissance qui vend sa maison et la vaisselle qui s'y trouve.
Il fallait maintenant que je trouve le meuble qui puisse le mettre en valeur.
C'est fait en cherchant dans mon grenier ! J'ai bien failli découper ce véritable meuble de toilette pour le brûler ! Il ne devait pas se trouver dans un château, la plaque de marbre est en fait une plaque en fer et le bois est bien abimé mais on devrait pouvoir en tirer quelque chose.
Pour le moment, il a subi un sérieux lavage à l'aide du nettoyeur haute-pression d'Yves qui lavait sa voiture ! Je viens d'éradiquer les petites bêtes probablement présentes dans le bois. Il n'y a plus qu'à lui redonner un peu de fraicheur et l'An 12 disposera d'un coin toilette supplémentaire ...

Lundi 14 mai

Week-end d'allégresse, du moins le samedi soir, sur la pelouse de l'An 12 !
Roy, Giovanni, Sven et Jessy, mes hôtes Hollandais plus que charmants ne m'ont pas tenu rigueur de l'heure tardive à laquelle je leur ai apporté le charbon de bois, ils commençaient à cuire la viande sur des morceaux de bois !
Finalement, toute la maison s'est retrouvée à table. Pierre, Lorrain de coeur et Picard d'adoption accompagné de son épouse Corinne faisait découvrir la région à Brigitte et Jean-Pierre, un couple d'amis.
Les conversations passaient gaiement de l'anglais à l'allemand en passant par l'espagnol !
Pendant ce temps Yves et Jeannot oeuvraint sans faire de bruit. Je les ai louangés le lendemain quand je me suis réchauffée près de la cheminée !

Samedi 12 mai

Que de belles cylindrées ce week-end dans la cour de l'An 12 !
Ils sont venus de Suisse et de Hollande avec des racines lorraines pour un motard Suisse et même de la famille à Montmédy.
Les motards Néerlandais viennent quant à eux sillonner les champs de bataille de Verdun. Ce soir, je leur mets le barbecue à disposition.
Je prendrais bien du plaisir à sillonner la campagne sur de tels engins. En même temps, je suis aussi bien soulagée de voir mes garçons indifférents à ce type de locomotion !!
La campagne environnante est de toute beauté, je ne vous montre que mon jardin où je pourrais y passer des journées entières accompagnée uniquement par le chant des oiseaux !!

Jeudi 10 mai

Pas de doute, je travaille plus lentement !
Je ne trouve pas le temps de me poser pour vous raconter ce qui se passe à l'An 12 ..
J'attends avec impatience l'arrivée des copines Liégeoises !
Pour le moment, ça va et ça vient. La maison est pleine de vie et respire la bonne humeur !
Le jardin est plaisant, le potager se remplit. Tout va pour le mieux !
Pas de photo à l'appui. Je vous offre un peu de dépaysement avec mes petits en vacances chez les grands-parents maternels. Cet été ils seront chez les grands-parents paternels !

Mardi 8 mai

Les petites vacances en compagnie de Christine et Michel se sont clôturées en beauté avec la visite du Village des Vieux Métiers.
Azannes fait revivre chaque dimanche de mai et le jour de l’Ascension 80 métiers du XIX° siècle. Et ceci depuis plus de 30 ans. Nous étions plusieurs milliers de visiteurs ce dimanche. Sur un domaine de 17 hectares, on ne se gêne pas.
Parmi les 400 bénévoles, certains ont des dons de comédiens et l’on peut suivre avec plaisir des scènes de la vie quotidienne comme l’altercation entre une lavandière et un bourgeois meusien !
Sachant que j'étais libre aujourd'hui, Jeanne-Marie m'a apporté de quoi m'occuper dans le potager, je vais repiquer des choux et des poireaux.
Les jours suivants, c'est complet jusque dimanche.

Lundi 7 mai

Voilà ce qui arrive quand on devient des intimes à l'An 12, il faut mettre la main à la pâte ...
Michel a ramassé les renoncules ou plus communément les touffes de bouton d'or qui envahissaient les fraisiers pendant que Christine secondait Georgette aux fourneaux !
Nous trouvons aussi fort heureusement le temps de nous balader !
Les deux dernières photos sont prises depuis le Centre Mondial de la Paix et dans le cloître de la cathédrale à Verdun.

Samedi 5 mai

Les vacances continuent en présence de Christine et Michel !
Petite balade dans la superbe vallée de l'Othain avec une pause à Grand-Failly hier matin. Nous y retournons aujourd'hui pour profiter de la bourse aux plantes même si Ghislain nous a déjà bien gâtées avec un lilas double. Nous avons même eu droit à la visite de son potager cultivé en lasagnes.
Par la même occasion, nous avons trouvé notre bonheur dans la boite à livres située à quelques pas de l'église. J'en remettrai deux autres ce matin.
Balade dans le Pays-Haut l'après-midi en passant par Fillières et Serrouville où subsiste au milieu de la végétation un remarquable viaduc construit par Eiffel de 1902 à 1904. Il mesure 335 mètres pour une hauteur de 38 m. Dommage qu'il soit pratiquement invisible étouffé par la végétation.
Au risque d'apporter un raz de marée à Bettainvillers, je ne parle pas de la dernière photo. Ou juste pour vous dire que le menu qui nous a été servi était tout bonnement divin !

Jeudi 3 mai

Journée bruxelloise ce mercredi pour le prix d'un fromage d'Orval !
Christine m'a rapporté du fromage de l'abbaye, c'est le coût d'un billet aller-retour.
Il faut juste compter trois petits quarts d'heure pour se rendre à la gare de Marbehan où un train s'arrête toutes les heures. Trois heures plus tard, nous nous trouvons au coeur de la capitale belge.
Visite incontournable quand on se pose une première fois à Bruxelles, la Grand'Place et le Manneken-Pis. La première est grandiose, le second est dérisoire.
Le Mont-des-Arts est tout à côté ainsi que le musée des Instruments de Musique qui permet de profiter d'une jolie vue sur les toits de bruxelles.
Découverte du quartier du Sablon et de son église Notre Dame, la plus belle église gothique de Belgique.
Retour à la gare centrale en passant par la cathédrale Sts Michel et Gudule.
La balade est terminée, les jambes n'en veulent plus !

Mardi 1er mai

Le muguet est en fleurs dans le jardin !
Christine et Michel ont pourtant traversé une bourrasque de neige en traversant la France d'Ouest en Est hier après-midi !
Il me faut encore attendre un peu pour démonter la vieille chaudière en fin de carrière qui poursuit fort heureusement son rôle.
Je vais probablement avoir peu de temps pour me poser devant le PC les jours prochains, je compte bien profiter le plus possible de mes hôtes Normands. Nous avons déjà dégusté un vrai camembert au lait cru hier soir, l'andouille made in Normandie sera pour un autre soir !!
Les photos d'Arlon ont été prises dimanche dernier.

Dimanche 29 avril

La photo 1 me donnerait presque des remords de remplir les terrines de pâté de chevreuil. Je me rassure en pensant que mon beau-frère ne tue que les vilaines bêtes ..
Je l'ai approché souvent sans vouloir l'aborder. Je faisais semblant de ne pas le voir puis le désir s'est soudainement manifesté et je ne lâche plus la bêche !!
Eh oui je prends presque plaisir à retourner le jardin ..
Les deux autres photos versent encore dans le réseau social ..
Thierry se repose en Thaïlande avec sa famille. Un violent orage tropical a empêché les enfants de profiter de la piscine, ils se sont rattrapés à table !
Je peux afficher la dernière car Miro ne vient jamais sur cette page, enfin j'espère ...

Vendredi 27 avril

Impossible de rectifier l'anomalie concernant les photos hier matin. Il m'est aussi impossible de faire appel au webmaster, Vincent est dans l'avion pour aller passer le week-end en Malaisie. Je ne vais pas l'ennuyer avec ces anomalies.
La situation semble rétablie ce matin !
Miro a réalisé quelques petits travaux que j'étais incapable de faire. Nous sommes aussi allés nous balader à Verdun, shopping pour Miro, patrimoine pour moi !
Le week-end est rempli avec des exposants du salon du vin qui se déroule à Longuyon et des cousinades qui ont lieu à Montmédy.
Quand je disais que la nature est merveilleuse en ce moment, les photos le prouvent !

Jeudi 26 avril

Désolée mais j'étais en déplacement au côté de notre président !
Photos à l'appui non ?
En réalité, les deux premières photos sont prises au cimetière américain à Thiaucourt en Meurthe-et-Moselle !
Les deux suivantes proviennent de l'étang d'Amel, site géré par le Conservatoire d'Espaces Naturels de Lorraine.
Je roule vers l'aéroport de Lorraine, Miro se pose vers 15h et comme d'habitude, l'avion a du retard et j'ai le temps de faire du tourisme. L'action se passe mardi et depuis je n'ai guère le temps de me poser devant le PC. Heureusement, Jean-Yves et Geneviève savent tout faire sans moi, je dépose juste le pain sur la table le matin.
Demain, le quotidien reprend ses droits, Miro reprend l'avion.

Lundi 23 avril

La fine équipe que nous formons à trois n'est pas faite pour les balades gourmandes, nous étions complètement épuisées hier en rentrant de Verneuil-Petit !
Quel plaisir cependant de retrouver Monique et Dominique, les Virtonais, en arrivant au village ! Nous nous sommes ainsi retrouvés tout au long du parcours parfois douloureux !!
Deux associations se sont rassemblées pour mener à bien l'organisation de cette journée, Cit'Anime de Montmédy et Les Amis d'Ernelle de Villécloye, secondées par des bénévoles de verneuil-Petit.
Au retour, nous avons encore fait une halte supplémentaire pour remplir un seau de fleurs de pissenlit, on devrait pouvoir déguster sa transformation dans quelques mois !

Dimanche 22 avril

La mise à jour devient épisodique, il fait trop beau à l'extérieur!
Je passe mes journées dans le jardin et je n'ai pourtant pas encore touché au potager !
Ce sont les plus beaux moments de l'année !
L'environnement change chaque matin.
Du côté de nos élus, rien ne change !
J'ai suivi l'Assemblée Générale de l'Office de Tourisme du Longuyonnais hier matin. Ca fiche un sacré bourdon !
Le torchon brûle entre les maires de la Communauté de Communes du Pays de Longuyon et l'ambiance s'en ressent à tous les niveaux, tourisme y compris.
Heureusement à l'An 12, l'ambiance reste festive.
La preuve avec les mélodies de Pierre sous un ciel étoilé ou l'anniversaire de Georgette entourée de ses copines Madeleines, Jeanne-Marie, Danièle et la Vivi agrémenté d'anecdotes croustillantes !

Jeudi 19 avril

Voici Pierre et Dominique avec Monique, la maman de Dominique.
Le papa de Monique était originaire de Velosnes. C'est la raison de leur visite en Lorraine depuis la région parisienne.
Ce n'est pas tout, Un quatrième élément non négligeable fait partie du voyage, la guitare !
Vous n'avez peut-être pas la chance d'avoir entendu Colporteur et La fille du comptoir, un CD d'une dizaine de chansons composées par Pierre et quelques copains et enregistré à La Passerelle à Rosny-sur-Seine.
Pas de doute ce soir, l'ami Georges, Boby Lapointe ou Leprest seront présents à l'An 12 !
Les deux dernières photos sont hors-sujet mais que voulez-vous, la famille, bien qu'éloignée, est bien présente dans ma petite tête !

Mardi 17 avril

S’il y a une faute que je n’admets pas, c’est bien celle de l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir et je la fais pourtant la plupart du temps !
Fort heureusement, Jean-Luc et Marie-Louise me préviennent, toujours avec délicatesse, et ce n’est pas de l’ironie, dès potron-minet de mon erreur.
Je devrais parler moins souvent ou n'utiliser que le futur !

Lundi 16 avril

Une belle réussite pour Stéphanie ce week-end.
Les participants auraient dû être plus nombreux mais de nombreuses animations avaient lieu sur le secteur.
Le passage le long du Dorlon sur un terrain privé, donc inaccessible en temps normal, valait à lui seul le déplacement. Le ravitaillement aux forges de Buré d'Orval reste aussi un moment d'exception.
Les membres du Comité des Fêtes l'ont bien secondée. Rien n'est laissé au hasard, Stéphanie a le sens du travail bien fait.
Semaine tranquille à l'An 12, je vais poursuivre le grand nettoyage à l'intérieur et me détendre dans les massifs de fleurs à l'extérieur.

Samedi 14 avril

Le printemps s'est enfin annoncé. Les arbres bourgeonnent, les forêts verdissent doucement et les oiseaux m'accompagnent toute la journée dans le jardin.
Je me gorge de paysages idylliques au petit matin en allant retrouver la boulangère sur sa tournée.
Mes hôtes déjeunent de bonne heure. Hanz et Lia emmènent un groupe de Hollandais dans le fort de Fermont ce matin. Ce sont des passionnés de la Ligne Maginot tout comme leur fils Vincent. On ne peut peut-être plus en dire autant de l'équipe en place sur le terrain. Les bénévoles vieillissants semblent usés et la relève n'est pas assurée. Fermont ne profite pas des nouvelles technologies, contrairement à d'autres ouvrages comme La Ferté-sur-Chiers où des jeunes ont repris le flambeau.

Jeudi 12 avril

Première tonte de l'année ! Grâce aux conseils d'André, la tondeuse a repris du service sans difficulté.
La toiture de la véranda est presque comme neuve avec la brosse et le nettoyeur et la terrasse a repris sa couleur naturelle. La mousse s'est déposée un peu partout durant cet hiver.
Les hôtes arrivent dès ce soir avec les vacances scolaires en Belgique ainsi qu'une visite guidée au fort de Fermont pour un groupe de Hollandais.

Mardi 10 avril

C'est le moment d'entretenir les extérieurs. Le portail et les grilles étaient couverts de mousse de même que la terrasse.
C'est un jeu d'enfant de l'enlever avec un nettoyeur haute-pression.
Quel dommage de cueillir des jonquilles pour les jeter un peu plus loin !
J'ai réalisé cette photo ce dimanche dans les bois de Saint Vincent. Finalement même les randonneurs peuvent gâcher les beautés de la nature.
La seconde et la troisième sont prises sur le site naturel de Baslieux, je vous laisse deviner ce qu'elles représentent.
Vous reconnaissez peut-être Thérèse sur la dernière photo, elle se trouvait à Etalle à Jardi Gaume. Je ne crois pas que l'on se fera rouler une seconde fois avec cette manifestation, l'entrée est payante et il n'y a rien d'intéressant. Thérèse est d'ailleurs, elle aussi, déçue par l'organisation.

Dimanche 8 avril

Le Conservatoire des Sites Naturels de Lorraine tenait son assemblée générale hier à Baslieux.
Cette association gère entre autres la pelouse calcaire d'Urbule.
Une balade nature sur le site naturel du Nanhol était organisée l'après-midi.
J'étais probablement la plus inculte en la matière, j'écoutais pourtant avec grand intérêt la leçon de sciences naturelles. Sauf qu'à la fin de la visite, j'avais déjà oublié le nom de cette petite fleur jaune appelée communément pas d'âne ou celui de cet oiseau qui compte les écus d'or ...
J'ai ramené des dépliants décrivant la pelouse calcaire de Charency.
La journée devrait probablement se dérouler en Gaume avec marche Adeps à St Vincent, brocante à Ste Marie-sur-Semois et marché aux plantes à Etalle.

Jeudi 5 avril

Le village a sa boîte à livres réalisée par Jeannot et alimentée par des livres de monsieur Poupard que son fils Denis m'avait donnés suite au décès du papa.
Elle est posée au centre du village en face de l'ancien café qui reprendra peut-être un jour du service.
En observant les trois photos suivantes, je vous entends dire : Elle exagère d'emmener ses copines dans des endroits aussi périlleux, l'une est septuagénaire et la plus jeune est quelque peu robotisée.
Figurez-vous qu'elles aiment la difficulté. En même temps, elles n'ont pas droit de réponse sur cette page ... sauf par le biais d'un joli poème !
En plus je ne risque plus rien, le 1er avril est passé !
Retenez juste que l'humour fait partie des règles de la maison comme Ne pas se plaindre ou Rire beaucoup !

Mardi 3 avril

Avec un détective basé dans ma rue et un autre dans la rue Bon-Pont, je suis obligée de reprendre du service, la température étant passée au-dessus des 15° ...
En réalité, je n'ai pas quitté le navire et le week-end a été bien rempli. Cependant, avec l'aide des copines, l'intendance a été exécutée en un tour de main.
Nous avons ainsi pu nous régaler de fou-rires et d'émotions, de petits entractes de dégustation et bien sûr d'aventures à la hauteur des péripéties de Koh-lanta !
Ce serait trop long à expliquer et ça ne ferait pas non plus avancer le schmilblick. Il faut juste retenir que la bonne humeur ouvre tout simplement les portes du bonheur !

Dimanche 1er avril

Désolée, je ne supporte pas le froid, je vais passer quelques jours près des enfants au soleil.
Georgette et Danièle gèrent la maison.
Promis, je reviens dès que les températures dépassent les 15°.

29 mars 2018

Les Sakura sont en fleurs à Tokyo. Je profite de cet heureux événement par personne interposée. Thierry est allé pique-niquer sous les cerisiers en fleurs le week-end dernier en compagnie d'autres familles.
A Singapour, la température avoisine les 30° et reste constante toute l'année. Vincent aimerait bien de temps en temps pouvoir enfiler un pull-over et s'emmitoufler dans une écharpe ! Le petit Théo et sa maman, quant à eux, ne connaissent pas le froid !
La troisième photo montre un aperçu des massifs de fleurs situés près de l'An 12, ils ont été réhabilités avec juste un peu de volonté.
La dernière photo présente la prochaine manifestation sportive et distractive qui aura lieu les 14 et 15 avril prochains. Pour le moment, Stéphanie, l'organisatrice, prépare minutieusement les différents parcours avec encore souvent la tronçonneuse !

27 mars 2018

Le RL nouveau est arrivé.
Probablement déboussolé par le nouveau format, le porteur a oublié de le glisser dans ma boite aux lettres ce matin !
Je suis allée voir le nouveau-né chez Jeanne-Marie.
Dorénavant, vous pourrez feuilleter le Républicain Lorrain en déjeunant sans desservir la table. Dans la véranda, comme c'est souvent le cas, ce n'est pas mal non plus !
Jeanne-Marie a haché du sanglier, pas ceux que j'ai aperçus ce dimanche !
Le voilà transformé en terrines cuites au four et en bocaux cuits au stérilisateur. Dans ce conditionnement, il fait fureur à Tokyo lorsque Thierry reçoit les copains !
Après la cuisson du sanglier, je suis allée gratter au jardin, histoire de se remettre en mouvement !
C'est un plaisir de profiter de la lumière du jour en fin d'après-midi avec le changement d'heure.

26 mars 2018

Le trio que nous formons (Danièle, Georgette et moi-même) s'est attribué de nouvelles tâches.
L'une cherche des taupinières pour trouver de la bonne terre, la seconde nettoie la planète et la troisième ramasse le bois mort.
Dorénavant, nous nous baladons avec trois cabas bien solides !
Les rôles ne sont pas figés, il y a une rotation des tâches en fonction de l'humeur de chacune !!
Nous avons choisi le parcours ADEPS de 10 km hier matin à Etalle.
Une bouteille d'eau nous était offerte au départ. Normal, l'usine Valvert remplit ses bouteilles grâce aux sources localisées sur le territoire d'Etalle.
Au retour, nous avons dû laisser la priorité à 14 sangliers qui se suivaient à vive allure en file indienne. Surprise par le spectacle, je n'ai pas eu le réflexe de prendre l'appareil !
Puis nous avons rempli un petit cabas de belle terre soulevée par les petits mammifères fouisseurs et un gros cabas de canettes et plastiques divers ramassés entre Bazeilles-sur-Othain et Othe.
Le bois mort n'était pas au programme !

24 mars 2018

Que se passe-t-il ce week-end dans les environs ?
Plusieurs communes vont relever les manches, enfin plutôt enfiler des gants et des gilets fluorescents pour ramasser les poubelles des automobilistes indélicats, le mot est faible ..
C'est le cas du beau petit village voisin de Villers-le-Rond.
C'est aussi le cas dans toute la Wallonie.
Je ne vois pas vraiment d'autres manifestations si ce n'est une soirée plaisante au ciné à Virton et une marche Adeps à Etalles.
Bonne nouvelle pour Yolande et Nadine, des sentiers dans le bois Lagrange permettent de se rendre à Flabeuville en partant de la rue de la gare. Cet endroit était devenu impraticable, la végétation s'étant emparé du chemin.
Nathalie, cavalière, et Stéphanie, joggeuse, toutes deux organisatrices de randonnées en cours d'année, libèrent les chemins envahis d'épines. Il leur faudrait plus de bras pour accélérer le processus !

22 mars 2018

La neige tombe à gros flocons ce matin !
Photos à l'appui, elle a recouvert le sol en un rien de temps !
Je suppose que vous ne me croyez pas ..
Et vous auriez raison de douter de ma sincérité !
La première n'est pas un mensonge, je viens de prendre la première photo.
Les deux suivantes sont prises dans le Jura. Ceux qui le connaissent peuvent reconnaître notre voltigeur poète.
La dernière est prise ces jours derniers depuis la terrasse chez Jean-Luc et Marie-Louise à Saint Urbain dans le Finistère.

21 mars 2018

Emmanuel aura droit à déguster un Orval lors de sa prochaine visite, il a nommé les 4 photos.
La deuxième était un peu facile, nous y étions il y a deux mois accompagnés aussi de Cathy et Vincent et la tournée offerte par Emmanuel surpassait, à mon avis, la célèbre bière belge !
Me voilà devenue cantonnière durant mes heures creuses. Je ne parle pas de couture, où j'excelle dans la maladresse, mais de travaux de nettoyage.
Je viens de remplir deux grandes poubelles avec tous les détritus traînant autour des conteneurs à déchets.
A chaque fois que je demandais aux représentants de la mairie de nettoyer cet endroit, je recevais toujours la même réponse : Ce n'est pas à nous de le faire mais à la Communauté de Communes.
Ne partageant pas ce point de vue, j'ai remis les gros gants de ski usagés et, en une heure, j'avais fait place nette autour des collecteurs de tri.
D'autres conteneurs sont posés à Charency près du cimetière communal. Ceux-là sont entretenus bénévolement depuis déjà quelques années par Fabien, un riverain proche de l'endroit.
Vous n'allez pas reconnaître Charency-Vezin cet été !
Bon tout n'est pas gagné, l'affreux pont jaune et bleu risque de toujours vous effrayer à l'entrée du village mais là ce n'est plus de mon ressort !

19 mars 2018

Décidément, l'hiver tarde à quitter les lieux.
La neige a bousculé nos plans, le Berlingo est resté au garage.
Pour conjurer le sort, nous avons opté pour le grand nettoyage de printemps sur la départementale 29 entre Charency et Epiez-sur-Chiers. Munies de gants bien épais, nous avons rempli un sac plastique de 20 litres sur une distance d'environ 1 km : bouteilles de bière en verre, canettes en alu, boites plastique et enjoliveur de voiture.
Désormais la balade entre ces deux communes devient vraiment plaisante mais pour combien de temps ?
Yves me disait avoir vu le matin même, dans la rue de la poste, une habitante sortant de chez elle et grimper dans sa voiture, puis ouvrir la vitre et jeter un tas de mouchoirs en papier dans la rue alors que la poubelle se trouvait pratiquement devant son nez. Dur dur de rester zen dans ces cas-là ! Chez nos voisins wallons, elle était amendable de 100 euros !
N'ayant pas de photos pour illustrer le texte, je vous propose un petit jeu.
Où sont prises ces photos ? 4 bonnes réponses vous donnent droit à un Orval, 3 à une Gaumaise, 2 à une Jupiler et une à un verre de jus de pomme ..
A dégustr à l'An 12 !

17 mars 2018

Il suffisait d'un rayon de soleil pour me redonner du tonus.
La chaleur dans la véranda me permet enfin d'ouvrir les portes entre l'An 12 et ma maison, je respire !
Marché à Marville ce matin, théâtre ce soir à Montmédy ou cinéma à Virton, marche avec les Godasses Gaumaises dimanche après-midi mais avant tout grand ménage de printemps. Toutes les chambres passent dans la machine à laver !
Je ne change pas les photos.
La première est un cadeau que Marc vient de m'apporter avec en plus la provenance exacte de la pierre utilisée. Pour l'expliquer à tes hôtes m'a t'il dit.
Mes trois frères sont des artistes ! Marc sculpte la pierre et le bois, Claude grattait de la guitare et composait ses chansons, Etienne était un maître queux et un fameux boute-en-train.
Pour la petite dernière, on ne sait pas trop ...

16 mars 2018

Pas facile de rester à la page en refusant d'entrer dans quelque réseau social que ce soit et sans s'inscrire sur des sites utilisés dans le monde entier.
Tant pis, je résiste !
Grâce à mon gamin, je reste malgré tout présente sur la toile.
Un autre avantage que les collègues de ma génération doivent ressentir, nous recevons des amis, et ces amis-là ne sont pas virtuels !
Autant poursuivre dans ce contexte un peu défaitiste ..
Je trouve totalement aberrant l'idée d'ouvrir les commerces entre midi ainsi que le dimanche pour redynamiser les centres villes.
La plupart de ces petits commerces sont tenus par le propriétaire lui-même qui peut ne pas faire une seule vente de la journée. Il devrait en plus se priver d'une détente entre midi et d'un jour de repos bien mérité dans la semaine ! Selon ce même rapport, les gigantesques zones commerciales situées en dehors des villes ne sont pas responsables de la désertification de nos centres-villes !
Il faut un sacré toupet pour affirmer de telles absurdités non ?
Nos villages se désertifient aussi à grande vitesse au profit non pas des petites villes voisines mais à l'avantage des métropoles déjà bien engorgées !
Il est temps que le soleil revienne pour chasser ma mauvaise humeur !!!!
Les photos n'ont rien à voir avec le texte, elles reflètent la passion de mon grand frère Marc !

13 mars 2018

Un vent nouveau souffle sur Charency, enfin plus précisément sur Vezin !
Nicole, ma voisine, me disait ces jours derniers, qu'elle aimerait bien fleurir les bacs en pierre situés en bas de la rue Coquibut. Elle disposait pour cela d'un surplus de fleurs dans son jardin.
Sans hésiter je lui ai proposé mes deux mains !
En une heure à peine, nous venons de transformer ces bacs qui étaient envahis par les pissenlits et des arbustes morts !
Il paraît qu'il règne la même émulation du côté de la gare cette fois.
Thérèse a t'elle aussi la chance d'être secondée par des riverains ?
Un autre endroit de la commune pourrait bien s'améliorer les jours prochains.
Je n'en peux plus de voir tous les détritus qui traînent au pied des conteneurs, j'étais partie pou y remédier avec cette fois mes deux bras et le râteau. Damien, ayant eu vent de cette initiative, va employer de plus gros moyens moins usants pour mon dos !!
J'utilise les photos de Dominique prises à Longwy pour donner du tonus à cette page. Trouvez Monique et sa petite-fille !

12 mars 2018

Comme chaque année, le carnaval vénitien de Longwy a connu un beau succès ce week-end.
Et comme chaque année, Monique de Virton participait aux festivités, elle sera aussi présente à Verdun les 14 et 15 avril prochain.
De notre côté, nous ne voulions pas rater la dernière séance de la troupe théâtrale du Hérisson. Que de fou-rires samedi soir au Franklin à Virton et que d'émotion aussi !!!
Nous avons été moins courageux dimanche matin en déclarant forfait pour la marche ADEPS organisée à Ethe, mais pas pour la finale prévue Au coeur de Gaume. La choucroute du Glaude et sa touffaye ont régalé la joyeuse équipe.
Françoise et Alain ont repris la route pour Arlon de bien bonne humeur de même que Danièle et Marc en repartant sur Metz. Quant aux copines, elles ne se lassent jamais de cet endroit particulièrement convivial.
Les photos proviennent de supports extérieurs, je n'ai pas utilisé le Canon ..

9 mars 2018

Il est possible de séjourner à l'An 12 et d'aller explorer Bruxelles dans la journée sans aucune fatigue.
Comment donc ? En prenant le train pour 16 euros aller-retour !
Le plus simple est de se rendre à la gare de Marbehan située à 45 mn de Charency. Cette gare est dédiée à Maurice Grevisse, grammairien belge auteur de "Le Bon Usage" concernant la grammaire française.
Trois petites heures plus tard, vous arrivez à Bruxelles en ayant par la même occasion traversé les Ardennes, admiré furtivement la citadelle de Namur en passant sur la Meuse et profité de biens jolis paysages tout le long du trajet.

8 mars 2018

Je viens d'aller retrouver Thierry de passage à Bruxelles dans le cadre de son travail. Nous partageons de bons moments le soir autour d'une bonne table.
La journée, c'est l'Aventure !!
Cette fois ci, je me suis égarée dans les rues de Laeken. Fort heureusement je rencontre toujours une personne aimable qui me remet sur le bon chemin ..
La prochaine fois, je visiterai réellement Laeken.
Sur les conseils de Monique, je tenais à me rendre au musée des instruments de musique, le MIM, et profiter du point de vue depuis son restaurant. Un soleil radieux m'a permis d'apprécier le Mont des Arts avec ses jardins et les magnifiques bâtisses. Dommage tout de même tous ces graffitis. Même le socle qui soutient la statue de Charles de Lorraine est taguée !
Je n'ai pas non plus osé m'aventurer n'importe où comme je le fais à Tokyo sans aucune appréhension.
Bruxelles reste cependant une ville au patrimoine riche et abondant. J'ai encore de quoi m'occuper lors des prochains déplacements professionnels de mon fils en Europe. Thierry est à Rome ce matin. De mon côté, ça coince au niveau du dos, la valise était probablement un peu lourde à l'aller !

5 mars 2018

Voilà une balade que Yolande et Nadine ne connaissent pas.
Dommage qu'une partie du parcours ne soit praticable qu'en plein hiver quand le sol est gelé.
D'une part, il faut à un moment donné traverser un parc occupé par des bovins à la belle saison et d'autre part, un tronçon, sur une centaine de mètres, reste toujours marécageux.
La balade file entre la voie ferrée et la Chiers de Vezin à Torgny. Idéale au départ en empruntant la rue puis le chemin des Grands Prés, elle se complique au niveau des étangs de Velosnes, le sol reste spongieux même en pleine sécheresse. Issue de secours : longer la voie ferrée.
Lors de ce repérage, nous avons eu la chance de tomber nez à nez avec deux splendides chevreuils, aussi ébahis que nous !
Il suffit ensuite de traverser Torgny toute pimpante et de grimper jusqu'à l'ermitage pour reprendre un chemin et revenir à Vezin par Urbule et la croix Raulet.
Cet itinéraire n'emprunte pratiquement pas de route si ce n'est la traversée de Torgny mais il sera peut-être plus difficile à utiliser en été.

3 mars 2018

Terminées les heures de pointe !
Pour ceux qui ne connaissent pas ce type de compteur électrique qui est aujourd'hui remplacé par Tempo, un autre type de contrat, l'An 12 dispose d'un compteur EJP qui fournit l'énergie à un prix intéressant sauf durant 22 jours compris entre le 1er novembre et le 31 mars. C'est une des raisons pour laquelle la maison est fermée en hiver. La Lorraine n'est pas non plus la destination incontournable durant cette saison et, troisième raison, c'est le meilleur moment pour moi de retrouver mes enfants un peu éloignés.
Je commenterai les photos plus tard.

1er mars 2018

Je ne change que les photos ce matin juste pour pouvoir aussi changer la date. Le mois de mars annonce le renouveau !

28 février 2018

Le sanglier est le symbole des Ardennes aussi bien françaises que belges.
Côté France, Erik Sleziack, sculpteur ardennais, a créé Woinic, un sanglier de 50 tonnes qui règne en maître le long de l'autoroute A 34 depuis le 8 août 2008.
Voilà un monument qui devrait plaire aux Chinois !!
Les Belges, toujours enclin à faire la fête, ont magnifié l'animal dans une troupe carnavalesque depuis 2012. Le groupe augmente chaque année, ils sont plus de 30 membres en 2018.Le costume est saisissant, il est fabriqué en Slovénie et coûte environ 1500 euros.
Le sanglier est aussi bien présent dans nos forêts et il n'hésite pas à prendre son petit-déjeuner dans un champ de maïs !
A l'An 12, il se présente en terrines.

26 février 2018

Les Géants de Virton ont 80 ans, Djean d'Mâdy et Djeanne sont nés en 1938 mais ont-ils vraiment existé ? Aucune importance, ils font partie de toutes les fêtes et ripailles gaumaises !
Ils étaient de sortie hier après-midi en précédant le carnaval de Virton.
Il n'y avait pas de géants hier matin à la marche Vauban, juste des petits plaisantins qui ont retourné le balisage, fort heureusement en fin de parcours. La balade valait la peine, nous n'avons pas quitté l'agglomération de Longwy tout en restant sur des chemins ou d'étroites ruelles. Certains points de vue valaient le coup d'oeil avec ce ciel bleu et le soleil en prime.

24 février 2018

Les forêts domaniales situées autour du village sont en piteux état, le bois Lagrange est devenu infranchissable, les chemins ont disparu et les arbres tombés lors des tempêtes de cet hiver s'enchevêtrent au milieu des épines.
La forêt domaniale de Buré d'Orval n'est guère en meilleur état. Dorénavant les balades en ces lieux ressemblent à un parcours de gymkhana !
L'état semble s'être désintéressé de ce patrimoine. Les forêts lorraines sont pourtant couvertes de bois précieux et leur exploitation doit probablement générer des revenus non négligeables.
Les affouagistes sont toujours prêts à faire place nette en retour de quelques stères de bois.
Les forêts de nos voisins gaumais sont-elles dans le même état ?
Je vais aller me rendre compte sur place, elles ne sont qu'à quelques pas !

22 février 2018

Il me fallait un peu de temps pour poser réellement mes valises et apprécier mon environnement.
C'est fait, ma petite balade sur la pelouse calcaire m'a réconciliée avec Charency !
La côte d'Urbule gérée par le Conservatoire d'Espaces Naturels de Lorraine avait une bien triste allure avant l'hiver, les ronces recouvraient le sol et le parcours balisé disparaissait sous la pousse excessive des arbres.
Quelle surprise en arrivant au pied de la pelouse non loin du cimetière militaire, le chemin est aéré. Le ciel, superbe hier après-midi, nous illuminait. En poursuivant le chemin, j'ai rencontré Jean-Pierre, un conseiller municipal, et Quentin, l'employé communal, en pleine action. Ils s'apprêtaient à couper un arbre au diamètre un peu trop imposant pour s'y atteler seuls, Emmanuel arrivait à leur rescousse. Et j'ai eu l'explication : le câble de télévision menaçait d'être sectionné à tout moment par tous ces arbres qui avaient poussé sous sa trajectoire. Et vous savez que l'on ne peut pas priver un usager de sa petite lucarne ouverte sur le monde quelque peu tronqué ... Ne prenez pas garde à ces vilaines paroles, je ne sais pas de quoi je parle, je n'ai pas la télévision ..
En attendant le travail est admirable. Des cadres du Conservatoire ont apprécié le résultat et du coup ils vont poursuivre le travail.
J'ai entendu les orchidées soupirer d'aise, elles vont pouvoir s'épanouir à leur aise sans craindre d'être amochées par les épines !

20 février 2018

Cette page s'adresse principalement aux amis et aux habitués de l'An 12.
Si le texte vous surprend, n'y prenez pas garde, allez plutôt visiter la maison ou les alentours ou bien encore les tarifs qui n'ont pas changé depuis plusieurs années !
L'historique retrace les différentes étapes de cette maison depuis sa construction en 1804 ou l'An 12.
Le temps n'étant pas encore propice pour ouvrir les portes de l'An 12, je peux m'égarer en venant sur cette page !
Pour le moment, j'occupe mes journées dans les studios situés 1 rue Coquibut. Quelques coups de pinceau sont nécessaires pour redonner du punch à ces logements occupés la plupart du temps par de la clientèle professionnelle.
Je profite aussi du temps libre pour aller marcher avec Danièle. Les distances parcourues restent modestes mais nous profitons de la campagne déserte en cette période !
Les photos sont prises à Hakuba située dans la province de Nagano.

18 février 2018

Il est temps de vous apporter des nouvelles du pays !
Les copines se portent bien. Par précaution, je vais encore le vérifier ce matin sur les chemins de Chantemelle sur une marche Adeps...
Les copains sont eux aussi en pleine forme, Damien et Yves viennent de décrocher l'étoile filante accrochée sur la façade de l'An 12. La voilà au sec jusqu'au prochain noël.
Jeannot, mon fils spirituel, a lui aussi eu du pain sur la planche durant mon absence. Il a dû rafistoler la chaudière au fuel en attendant son remplacement dans les semaines à venir. En même temps, il coupe du bois en vidant les greniers et la température est idéale dans la maison avec l'appoint du fourneau !
Jeanne-Marie est toujours en activité, elle ne m'a pas encore donné de directive concernant le potager ...
Pas de photo à l'appui, je ne me suis pas encore tout à fait posée en Lorraine ...

16 février 2018

Le Nouvel An chinois s'apprête à être fêté en grandes pompes ou du moins à grand bruit !
La première fois que j'ai eu l'occasion de suivre cette festivité à Singapour, j'étais folle de joie ! Je ne comprenais pas pourquoi Vincent me répétait sans cesse : Tu verras, tu vas vite déchanter. Or cette année, j'étais bien soulagée d'être de retour avant le début de la fête ...

14 février 2018

Je croyais pouvoir digérer le décalage horaire après une seule nuit, ce n'est pas le cas, mes yeux se ferment à 20h et je me lève à 4h du matin.
Laissons le temps au temps, l'An 12 n'ouvre pas encore ses portes, je ne suis donc pas tenue à être opérationnelle ..
Je ne suis pas non plus apte à vous conter la Lorraine, mes pas foulent encore les terres vietnamiennes et indonésiennes.
Et comme ce site n'est pas une agence de voyage, je vais probablement rester discrète et espacer les mises à jour !

13 février 2018

Bonjour,
Je suis désolée pour tous les appels téléphoniques auxquels je n'ai pas donné suite, je viens de passer deux mois auprès de mes enfants et petits-enfants. Pendant mon absence, Jeannot s'occupe bien de la maintenance mais il ne touche pas au répondeur qui s'est trouvé vite saturé.
Je réponds aux messages électroniques mais je n'interroge pas non plus le répondeur d'où je me trouve.
J'ai passé avec délice un mois à Tokyo auprès de Solan et Manon avec une petite escapade à Nagano pour profiter de la neige tombée en abondance. Dorénavant, Solan m'accompagne sur toutes les pistes. La prochaine fois, je risque de le suivre plus difficilement ..
Puis je me suis envolée pour Singapour pour découvrir le petit Théo âgé de quelques jours. Eh oui Vincent est papa !!
Ma présence n'étant pas encore indispensable, j'en ai profité pour aller me balader au Vietnam et en Indonésie.
Moment bien agréable à Singapour : j'ai passé une journée en compagnie de Cathy et Emmanuel, des habitués de l'An 12. Vincent nous a emmenés dans des quartiers complètement ignorés des touristes !
Les photos sont bien changées mais curieusement les fleurs en miniature de Dominique restent sur la page. Vincent me dépannera peut-être en cours de journée !