22 février 2018

Il me fallait un peu de temps pour poser réellement mes valises et apprécier mon environnement.
C'est fait, ma petite balade sur la pelouse calcaire m'a réconciliée avec Charency !
La côte d'Urbule gérée par le Conservatoire d'Espaces Naturels de Lorraine avait une bien triste allure avant l'hiver, les ronces recouvraient le sol et le parcours balisé disparaissait sous la pousse excessive des arbres.
Quelle surprise en arrivant au pied de la pelouse non loin du cimetière militaire, le chemin est aéré. Le ciel, superbe hier après-midi, nous illuminait. En poursuivant le chemin, j'ai rencontré Jean-Pierre, un conseiller municipal, et Quentin, l'employé communal, en pleine action. Ils s'apprêtaient à couper un arbre au diamètre un peu trop imposant pour s'y atteler seuls, Emmanuel arrivait à leur rescousse. Et j'ai eu l'explication : le câble de télévision menaçait d'être sectionné à tout moment par tous ces arbres qui avaient poussé sous sa trajectoire. Et vous savez que l'on ne peut pas priver un usager de sa petite lucarne ouverte sur le monde quelque peu tronqué ... Ne prenez pas garde à ces vilaines paroles, je ne sais pas de quoi je parle, je n'ai pas la télévision ..
En attendant le travail est admirable. Des cadres du Conservatoire ont apprécié le résultat et du coup ils vont poursuivre le travail.
J'ai entendu les orchidées soupirer d'aise, elles vont pouvoir s'épanouir à leur aise sans craindre d'être amochées par les épines !


Viviane